Les autres gothiques anglais

•  On peut dignement débuter cette page avec Le fantôme vivant (The ghoul), bien que ce film britannique de 1933 réponde plutôt à notre définition du pseudo-gothique, c’est-à-dire sans référence formelle aux figures médiévales. Cette production met tout de même en images clairs-obscurs des lieux particulièrement lugubres, essentiellement de nuit, abritant une intrigue mystérieuse et inquiétante. L’amateur de cinéma gothique y trouvera son compte.

   

• Bien que situant son action en Nouvelle-Angleterre, loin de toute ruine moyenâgeuse, La cité des morts (City of the dead, 1959) peut figurer parmi les films gothiques, tant les clichés du genre y sont appuyés. Tout s’y déroule de nuit, dans l’atmosphère claustrée d’un mystérieux village autant embrumé qu’isolé. Dans ce premier film d’épouvante de la compagnie Amicus (principale concurrente de la Hammer Film durant les années 60 et 70, et surtout connue pour ses films à sketches), de sombres moines démoniaques fréquentent le sous-terrain et le cimetière.

City of the dead 2#   City of the dead 4#   City of the dead 7#

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s